France

Un week-end à Provins

Un jour chaud de l’été 2019, je décidais de réserver une nuit d’hôtel à Provins pour y passer un week-end. Histoire de sortir un peu de la Petite Couronne. Provins n’est qu’à 1h de chez moi et bien qu’on puisse en faire le tour facilement en une journée, je voulais profiter plus longtemps.

C’est donc le week-end du 24 et 25 août 2019 que M. Loukoum, armé de moi-même et de son meilleur drone, prirent la destination de Provins. Sans avoir rien regardé au préalable ou presque, comme c’est devenu une habitude chez nous (YOLO). Avant de partir, j’avais uniquement repéré que l’on pouvait réserver une visite guidée des souterrains de Provins en avance. Pas besoin d’y réfléchir à deux fois tant j’adore me réfugier sous terre (surtout quand il fait 1000° à la surface en été). 

Pour d’autres péripéties souterraines, n’hésitez pas à checker mon article sur la mine de Falun en Suède!

Découverte de Provins

En arrivant à Provins, nous voyons une foule à laquelle nous ne nous attendions pas, et pour cause, c’est le week-end de la Fête de la Moisson (petits veinards que nous sommes). Foule il y a donc, place de parking, il n’y a donc point. Du moins, peu. Place trouvée, nous agrippons notre petite valise et le matériel vidéo de monsieur et partons à l’assaut de la Ville Haute de Provins dans laquelle est niché notre hôtel douillet (qui se mérite d’ailleurs car il faut grimper un peu).

Ville médiévale de Provins. Crédits: Le Parisien (car j’ai pas pris de photos de cette partie là…)

Car oui, Provins est constituée d’une Ville Haute datant du Moyen-Âge, encore entourée de ses remparts et dotée de choupinettes maisons médiévales. Fun fact # 1, Provins est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2001 du fait de son héritage médiéval. A cette époque, Provins était une des plus grandes villes commerçantes de France, située à mi-chemin de plusieurs autres pôles. Elle accueillait également parmi les plus grandes foires de Champagne.

Provins de nuit vue du ciel (c’est flou mais on voit bien les remparts, ouf)

La Fête de la Moisson

Qui dit Fête de la Moisson dit … Fête ? Des festivités sont organisées tout au long du week-end, de quoi meubler encore un peu de temps. Concerts, défilés de tracteurs et voitures anciennes, boustifaille en tout genre, tout y passe. Saviez-vous d’ailleurs que la Fête de Provins était la seule se déroulant en ville et non pas en plein champs ? Diantre, je ne le savais pas non plus. Fun fact # 2 : c’est une fête qui marque la fin de la moisson (ah bon?) du blé, une des richesses de Provins jadis.

Défilé de tracteurs, woo hoo! Crédits : Le Parisien.

Alors en dehors des festivités de la Ville Haute (centre ville médiéval), nous visitons. D’abord, nous jetons un coup d’œil aux remparts. Du moins, à une partie des 1200 m de remparts encore en très bon état. Ces remparts c’est aussi 22 tours dont on peut dater la construction de 1226 à 1314. C’est une excellente occasion de prendre de la hauteur pour les admirer (tout en respectant la législation en vigueur bien sûr). De cet héritage médiéval, nous apercevons également quelques maisons typiques.

La Tour César

En termes de monuments, Provins malgré sa taille raisonnable, est plutôt bien dotée. Avec la Grange aux Dîmes par exemple (que nous n’avons pas visitée) qui abrite un musée d’histoire et d’artisanat. Vous y trouverez aussi la Tour César (que nous avons visitée). La Tour César date du XIIè siècle et c’est le seul donjon ayant pour base un octogone. Elle avait un usage militaire notamment grâce à des chemins de guet qui offrent une vue imprenable sur les environs.

Encore une vue
Dans les combles de la Tour

Les souterrains de Provins

Provins ce n’est pas uniquement des tours qui nous permettent de voir à des kilomètres à la ronde. C’est aussi un paradis souterrain. Aujourd’hui, seule une infime partie des souterrains de la ville se visite durant une visite guidée organisée par la ville. C’est top. J’adore les souterrains donc je sais que je serais contente. Et puis il y fait frais.

Avant d’être un incontournable du Provins moderne, les souterrains servaient à l’extraction de la « terre à foulon » qui était utilisée pour dégraisser la laine. Car oui, une autre richesse de Provins était la laine, le textile en général. Les souterrains servirent ensuite d’entrepôts pour les marchands venus en ville pour les différentes foires (entre autres). Ils ont également été utiles pour des activités moins légales. Certains graffitis retrouvés attestent en effet de la présence de franc-maçons. D’autres sont justes des signatures de touristes étrangers du passé. Fun fact # 3 : un marcassin (oui oui) gravé dans la roche peut aussi être deviné à un moment de la visite.

Sous Provins. Crédits : Provins.net

Nous n’avons pas chômé durant ce week-end. J’ai même acheté un petit pot de miel à la rose, une des spécialités de Provins qui est aussi célèbre pour ses très belles roseraies paraît-il. 

Entre visites et festivités, ce fut un week-end plutôt réussi. La Fête de la Moisson fut une bonne surprise. Pensez aussi à la fête médiévale de Provins organisée en juin. 

Un labyrinthe de maïs

Avant de revenir chez nous en revanche, je voulais une autre occasion de nous amuser. Nous découvrons ainsi à 30 minutes de Provins le Labymaïs de la Brie (à St Barthélémy) : un labyrinthe géant dans un champ de maïs. Plusieurs parcours sont disponibles selon si vous avez des enfants ou non. C’est fun et ça permet de passer un bon moment. Le thème de 2019 était les animaux et il change tous les ans. Une aventure très champêtre.

Le labyrinthe vu du ciel

Comme quoi, on peut faire de belles découvertes à seulement 1h de route de la capitale. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.