Suède

Suède : escale magique sur la côte du Bohuslän

La côte du Bohuslän durant mon voyage en Suède a été pour moi un coup de cœur absolu. Lors de notre journée complète sur place, je savais d’avance que la journée que nous allions passer allait être ma préférée du voyage. Et comme souvent, j’avais raison (en toute modestie bien sûr).

Sur place, j’avais prévu deux demi-journées et une journée complète. L’idée étant comme d’habitude de prendre le temps d’explorer plutôt que de faire un marathon de visites. J’aurais bien aimé passer plus de temps sur la côte, sachant que nous avons bénéficié en plus d’une météo plus que clémente.

La côte du Bohuslän est située à l’ouest de la Suède, entre la frontière norvégienne au nord et Göteborg au sud. C’est une région idyllique, c’est une rencontre entre la brutalité de la roche et la force tranquille de la mer. Je vous fais visiter? 

Fjällbacka

Notre première étape avant de récupérer notre Airbnb fut Fjällbacka. Ce village est plutôt connu car ayant hébergé l’auteure de polars Camilla Läckberg et l’actrice Ingrid Bergman. 

Fjällbacka, c’est un village niché au creux des falaises arborant un petit port sympathique et des maisons en bois colorées. Hors période touristique, ça ne respire pas la vie mais c’est plutôt agréable de faire une petite visite sans compter les foules de l’été. 

Faire le tour du centre du village vous prendra grand max 1h. N’hésitez pas à ajouter à votre feuille de route la balade-escalade qui part d’un recoin caché du village jusqu’en haut des falaises. J’aurais bien aimé faire cette ascension au vu des photos que j’ai pu voir depuis le sommet de la falaise après coup. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois.

Départ ensuite pour notre Airbnb niché au fin fond d’une allée résidentielle à Hunnebostrand, une toute petite ville surplombant la mer du Nord. Je recommande d’ailleurs fortement l’endroit où nous sommes restés, rien que pour la vue, cela vaut le déplacement (mais pas pour les cartes de visite des témoins de Jéhovah cachées sous un set de table). 

Smögen

Le lendemain, première étape de notre seule et unique journée complète sur la côte du Bohuslän: Smögen, située tout au bout de la presqu’île où est enfoui Hunnebostrand. Si vous ne connaissez pas le nom, la vue vous parlera sans doute un peu plus car c’est l’un des lieux les plus « instragrammables » du coin. Et pour cause, Smögen près de l’eau, c’est de la roche, des pontons paisibles et des maisons de pêcheurs très colorées qui raviront vos pupilles. 

C’est une balade superbe à faire, entre rochers et vagues barbotant tranquillement. 

Hunnebostrand

Après la matinée à découvrir la chatoyante Smögen, nous décidons de laisser la voiture au repos pour explorer les environs de notre logement à pied. Nous voulons profiter de la douceur de vivre des paysages et du temps radieux de cette journée-ci.

Depuis notre logement, notre hôte nous avait recommandé une balade à faire en bord d’eau jusqu’au port de Hunnebostrand. Il suffisait juste de trouver le départ de la-dite balade. Ce fut relativement compliqué car elle n’est sur aucune carte. 

Depuis la résidence où nous logions, j’avais repéré la veille un chemin qui potentiellement pouvait être le début. Et bingo, après une pente ardue, nous voilà engagés dans une déambulation tranquille en bord de mer. L’on profite du calme, du soleil pour tout observer : les mouettes qui nous surveillent du coin de l’œil et qui guettent l’arrivée du bateau de pêche, les ancêtres du village qui se pressent aux côtés des mouettes pour récupérer leur sachet de pêche du jour, les filets et casiers de pêche à l’abandon.

C’est une balade enchanteresse qui vaut bien plusieurs heures de méditation. Le chemin est étrange. L’on doit parfois escalader les rochers et marcher sur des pontons branlants à fleur de roche pour continuer le chemin qui n’est pas toujours indiqué.

Nous débouchons bientôt dans un espace de verdure au pied de la falaise (une ancienne carrière paraît-il) où une exposition de sculptures à ciel ouvert vous attendra. Observez bien tout car il est possible qu’une sculpture se confonde avec la falaise se dressant au-dessus de vos têtes. Peut-être croiserez-vous aussi un monsieur promenant des petites chèvres (oui, ça nous est arrivé. J’ai d’ailleurs cru que c’était des petits chiens jusqu’à ce que l’un des chiens bêle pour quémander une friandise à son maître).

Nous avons poussé la balade jusqu’au coucher du soleil et avons pu bénéficier d’une lumière incroyable en fin de journée. De quoi clore une belle journée de vacances.

Le lendemain matin, nous avons pris nos cliques et nos claques et avons encore exploré un peu la côte en voiture. Nous nous sommes arrêtés brièvement à Fiskebäcksil que mon guide de voyage décrivait comme l’un des plus jolis villages de la côte. Je n’ai pas forcément eu de coup de cœur, encore grisée par la belle journée de la veille. Durant le reste de la matinée, le temps se gâte, nous profiterons donc du reste des paysages depuis la voiture. 

Après une pause sur la côte du Bohuslän que je classe dans mes endroits favoris au monde, nous reprenons la route pour un paysage plus urbain : Göteborg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.