Montréal et le Québec

Bilan de mon premier hiver à Montréal

Je poste cet article fin mars, alors que le redoux est revenu depuis quelques jours. Mais peut-être que le bilan est prématuré car les dernières neiges ne sont a priori pas derrière nous (enfin, on verra bien). On va dire que le plus gros de l’hiver est passé alors j’anticipe !

L’hiver et sa météo

L’hiver 2021-2022 à Montréal est arrivé plutôt tard, avec des premières neiges et des températures moins douces en décembre. Le mois de janvier fut le plus froid, avec une bonne partie du mois dans les -20/-30 degrés Celsius. De la neige, du vent et tout le tintouin. 

Nous avons eu le droit aussi à des pluies verglaçantes en février. Je me souviens d’un soir où M. Loukoum et moi-même avons mis un temps fou pour faire le trajet métro-maison car les trottoirs et routes étaient verglacés. Un vrai bonheur, surtout que M. Loukoum a un sens de l’équilibre plutôt douteux donc le trajet fut très long.

Et aujourd’hui, fin mars, la neige a bien fondu même si les températures flirtent toujours avec le négatif. Les journées sont plus longues et le soleil souvent au rendez-vous. C’est vrai que l’hiver québécois est super agréable – quand le soleil tape, les journées d’hiver sont vraiment somptueuses. Pas comme en France où il fait gris et morne (là où j’habitais du moins).

Voilà donc pour le point météorologique. Honnêtement, je m’attendais à vraiment pire. J’avais anticipé des températures polaires, je m’attendais à avoir vraiment froid, tout le temps. Mais non. J’ai vraiment apprécié l’hiver. Avec des couches de vêtements généreuses, sortir faire des randonnées sur neige est un vrai délice. La seule chose que je n’ai pas aimé cet hiver est ma facture de chauffage.

Profiter de l’hiver

Pour aimer l’hiver au Québec, il faut jouer le jeu. C’est-à-dire qu’il faut vraiment profiter des possibilités qu’offre l’hiver. Cela passe par des activités typiquement hivernales, par de la contemplation, des sorties etc. L’hiver au Québec, il se vit. Et je l’ai bien vécu, en fonction de mon énergie et de mes envies.

Le Plateau en hiver

J’ai profité des parcs et fait des balades superbes – à Québec ville, au parc national d’Oka, au Mont-Orford, à Trois-Rivières. J’ai profité de Montréal en hiver, des activités proposées telles que la Nuit blanche en février. J’ai bien profité malgré les restrictions sanitaires, la vague Omicron et ayant été malade moi-même pendant les vacances de Noël (un vrai plaisir). 

Vue du St Laurent, Trois-Rivières

Les mois de janvier et février ont été plus calmes. J’étais en 100% télétravail donc la flemme était plus souvent au rendez-vous. C’était l’occasion de se reposer. Aujourd’hui, je retourne 3 jours par semaine au bureau et je rentre à pied quand il fait beau donc je sors de mon hibernation petit à petit. 

Ma liste d’envies pour l’hiver : défi réussi ?

Je viens de repenser à ma liste d’envies pour l’hiver, je vais donc faire un petit bilan en fonction de ce que j’y avais inscrit :

1/ Aller voir un match de hockey

Oups, toujours pas fait. Le Centre Bell où jouent les Canadiens de Montréal a été longtemps fermé à cause des restrictions sanitaires. Mais même après sa réouverture, je n’y ai pas encore mis les pieds. Nous verrons bien si j’arrive à y aller avant la fin de la saison de hockey. Au pire, ce sera pour l’hiver prochain. 

2/ Faire des randonnées en raquette

J’ai fait des randonnées… à pied. Donc pas de raquettes cette année !

Oka sous la neige et le soleil

3/ Visiter une cabane à sucre

Pour ce point-là, je me suis rendue compte loin dans l’hiver que visiter une cabane à sucre est plutôt une activité de début de printemps. Donc mars-avril. Nous sommes donc en plein dans la saison des sucres. La cabane à sucre consiste en un repas de mets québécois recouverts de sirop d’érable. J’en visite une en avril donc je vous en reparlerai !

4/ Aller à l’Igloofest

Le festival hivernal a été annulé cette année pour cause de Covid. Snif.

5/ Faire du patin à glace

Oui, enfin une chose que j’ai faite cet hiver ! J’en ai fait une seule fois sur la fin de l’hiver et j’ai adoré. J’aimerais y retourner plus souvent l’hiver prochain.

6/ Aller dans un spa nordique

Chose faite aussi ! Un soir glacial de février, M. Loukoum et moi sommes allés au Bota-bota, sur le Vieux Port de Montréal. Un conseil : allez-y en semaine car le week-end, le spa est bondé. En plus, l’entrée est moins chère en semaine en basse saison. C’était vraiment génial et les vues depuis certains bains chauds et saunas sur la ville de nuit sont magnifiques. 

Le vent gelé est les peignoirs qui gèlent font bien entendu partie de l’expérience.

7/ Manger une bonne poutine fumante

Je l’ai enfin fait ! J’en ai même mangé deux en moins de 10 jours. L’une d’elle fut à la Banquise, un des haut-lieux de la poutine à Montréal. Dé-li-cieux (enfin pour ce que c’est).

Poutine à la viande fumée, près du Mont Orford

8/ Ecumer les marchés de Noël

J’ai pu visiter les marchés de Noël de Québec et celui du centre de Montréal. C’était chouette et j’en ferai d’autres avec plaisir l’an prochain. 

Marché de Noël allemand de Québec en décembre 2021

9/ Loger dans un chalet

Raté pour ce point ! Je devais aller dans un chalet pour les vacances de Noël mais le Covid en a décidé autrement. Au lieu de me prélasser devant un bon feu en famille, j’ai donc passé mon nouvel an avec de la fièvre, endormie sur le canapé dès 22h. On aura connu mieux.

Ma liste d’envies n’aura donc pas été complétée cette année mais ce n’est pas très grave ! J’aurais quand même bien profité de mon hiver, j’ai adoré cette expérience. Je serai au Québec pendant encore un moment donc j’aurai l’occasion de découvrir de nouvelles délices hivernales lors du prochain hiver !

Bon printemps à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.