Montréal et le Québec

5 raisons d’aimer Montréal en hiver

Alors avant de me lancer dans un argumentaire on ne peut plus qualitatif concernant les raisons d’aimer Montréal en hiver, je tiens à préciser que je m’exprime ici en tant que personne qui apprécie généralement le froid et l’hiver. Donc cet article sera sans doute un peu biaisé (un peu seulement).

Neige et solitude au Parc Jean Drapeau – Montréal

1/ Les activités hivernales

La première raison d’aimer Montréal en hiver est bien sûr tout le panel d’activités proposées en hiver. Montréal est une ville vivante et dynamique, et cela, peu importe la saison. On trouvera donc des activités pour s’occuper été comme hiver.

Je mentionnais il y a quelques semaines dans ma liste d’envies pour cet hiver toutes les activités qui me tentaient. Bon évidemment, je n’ai pas beaucoup avancé. J’ai eu une angine, le Covid et les restrictions sanitaires en vigueur actuellement limitent drastiquement les sorties.

Mais en temps normal, Montréal offre de nombreux petits marchés de Noël pendant la période des fêtes. Novembre et décembre sont de bons mois pour faire des balades afin d’observer les illuminations en ville et chez les particuliers les plus créatifs.

Il me reste encore à tester de faire du patin (la peur de la chute à répétition m’a freinée jusque là), les raquettes et autres sports d’hiver. Mais nous sommes en janvier et l’hiver sera là pour encore 2 bons mois, donc j’ai encore un peu de temps (et sinon, Montréal sera a priori toujours là l’hiver prochain).

Bref, vous l’aurez compris, pour éviter de déprimer l’hiver, sortez et testez les nombreuses activités disponibles à travers la ville.

2/ Le froid, le vrai

J’écris cet article alors que Montréal a été touchée par sa première vraie tempête de neige de l’année récemment. Les sols sont encore recouverts d’une épaisse couche de neige (malgré le passage des déneigeuses) et les flocons continuent de tomber. Les températures sont celles d’un mois de janvier : au niveau le plus froid. Il fait en effet dans les -20, -30 en ce moment. De quoi faire geler les poils de nez (cela vous procurera un souvenir mémorable de votre hiver à Montréal cela dit).

Je suis une personne qui apprécie la saison froide. Non pas car je suis insensible au froid (j’ai d’ailleurs eu peur de perdre mes orteils au froid la semaine dernière lors d’une sortie à -30), mais car je suis sensible au chaud. J’aime l’hiver car je trouve qu’on peut accéder à du confort plus facilement que pendant une canicule.

Le froid québécois est bien sûr une aventure en soi. Et ça change de tous les hivers nuls que j’ai passés à Paris. Il ne fait jamais assez froid, il neige rarement (et 0.5cm de neige à Paris provoquent souvent une panique générale), et ça manque cruellement de charme. A Montréal, la ville se recouvre d’une couche blanche qui transforme n’importe quel paysage en scène de dessin animé.

Et en dehors des périodes de neige, il fait souvent un grand soleil. C’est super agréable de se balader. Les soleils d’hiver sont majestueux au Québec. C’est beau, tout simplement. 

3/ En hiver, tout est prévu

Je m’explique :  au Québec, à Montréal, tous les hivers c’est pareil. Il va neiger. Et les autorités sont au courant, tout est préparé. Les trottoirs et routes sont régulièrement déneigés, les chemins très fréquentés sont salés, les transports roulent normalement etc. 

Pas le choix que de se préparer correctement à l’hiver ici car il serait compliqué de stopper toute l’activité d’un pays pendant 6 mois. 

Et puis ici, on trouve du bon équipement pour ne pas perdre ses membres à cause du froid. Manteaux, bottes, tuques, gants… Tout est disponible, tout est épais. On ne ressemble à pas grand-chose, mais on a pas froid en mettant un orteil dehors.

Petit point bonus : chaque domicile est normalement équipé d’une pelle de compétition pour déneiger les allées. Cela crée des souvenirs et on fait du sport en même temps, donc on se réchauffe. C’est tout bénéf non ?

4/ La proximité de la nature

Ma quatrième raison d’aimer Montréal en hiver ne concerne pas tant Montréal en elle-même que ses alentours. En réalité, cette raison peut être valable à n’importe quelle saison. Mais en hiver, tout paysage prend une petit touche féérique.

L’accès à la nature est facile, peu importe où l’on se situe au Québec. De belles balades sont accessibles en peu de temps depuis Montréal, de quoi s’aérer un peu l’esprit. 

C’est un aspect de la vie à Montréal que j’adore (je pense que c’est un critère pour beaucoup d’expatriés français à vrai dire). C’est pouvoir sortir de la ville, aller contempler des paysages enneigés, goûter un peu de bonheur frais avant de revenir à son quotidien. Je n’avais pas ce soupçon de magie quand j’habitais à Paris et que je prenais la voiture pour aller me balader.

Ce confort de vie est l’une des raisons pour lesquelles j’aime Montréal, en particulier en hiver.

Un lac tout à fait gelé au Parc national d’Oka – 45 minutes de Montréal

5/ Hiver vs été

Pour finir, ma dernière raison d’aimer Montréal en hiver est toute simple : je n’aime pas l’été. Je préfère amplement faire des balades sous la neige à -30 que de devoir sortir en plein cagnard. 

Parmi les raisons de préférer l’hiver à l’été, voici quelques suggestions non exhaustives : en hiver, pas de moustiques. En hiver, pas de guêpes (même si j’ai parfaitement conscience de l’utilité des moustiques et guêpes dans les processus de pollinisation, entre autres). En hiver, pas de transpiration (sauf si le bus est surchauffé). En hiver, pas de petites mouches noires mangeuses de chair. En hiver, pas de chaleur étouffante. En hiver, pas d’allergies au pollen. 

Ce sont pour moi des raisons suffisantes. 

Et vous, aimez-vous l’hiver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.