Montréal et le Québec

Mes balades d’octobre

Le mois d’octobre touche à sa fin. Il aura été ponctué par des belles couleurs automnales, les premières que j’ai pu admirer au Canada, mais aussi par l’arrivée de températures moins clémentes. Octobre est généralement mon mois favori : j’adore l’automne et la paix que cette saison apporte. J’adore l’ambiance et aussi toute l’animation autour d’Halloween même si je ne fête pas particulièrement le 31 octobre.

Je voulais au départ écrire un article sur Halloween mais l’inspiration me manquait, je ne le sentais pas. Ce sera peut-être pour l’an prochain, je connaitrai alors mieux Montréal et ses alentours pour proposer du contenu intéressant. Alors au lieu d’écrire du contenu vide de sens et forcé, j’ai eu envie de vous parler de toutes ces balades que j’ai faites en octobre. Car en y repensant, je n’ai pas parlé ici (ni sur les réseaux sociaux) de toutes les sorties que j’ai faites.

A Montréal

Pas besoin de sortir de Montréal pour faire de belles balades! Même pas besoin de prendre les transports non plus. Je n’ai pas cravaché de visites en octobre, j’ai envie d’explorer la ville à mon rythme, sans pression de toutes les belles photos que je vois passer sur les réseaux. Mon tour viendra un jour, quand j’en aurais envie et l’occasion. Alors je suis restée pas mal en ville. Comme je ne suis pas (encore) véhiculée, sortir de Montréal peut être compliqué, alors ne pas aller très loin peut être une belle occasion de faire des découvertes.

Hampstead

Pour moi pas la peine de prendre le métro donc, pour aller à Hampstead. Octobre nous a réservé de belles journées à Montréal, douces et avec une belle lumière. J’en ai donc profité (ça et le fait que je n’avais pas encore trouvé de travail) pour partir en balade. Pour les curieux et ceux qui ne l’auraient pas encore vu, j’ai publié un article sur Hampstead plus tôt dans le mois.

Le centre-ville

J’ai eu plusieurs fois l’occasion d’aller au centre-ville, que ce soit pour acheter mon manteau d’hiver ou pour rejoindre M.Loukoum à son travail. Je me suis longuement promené :

–        J’ai profité de la belle vue depuis la Place Ville Marie (PVM pour les intimes)

–        J’ai testé un très bon café à emporter au Café Olimpico (mais j’ai oublié de prendre une photo)

–        J’ai découvert le très coloré Hôtel Saint Germain au milieu des gratte-ciels en verre

–        J’ai déambulé parmi les étudiants sur le campus de l’université anglophone de McGill

Le Musée Redpath sur le campus McGill – actuellement fermé (octobre 2021) pour cause de Covid

–        J’ai fait du shopping (pardon, du magasinage) au Centre Eaton

J’en passe et des meilleurs! Mes excursions dans le centre-ville sont loin d’être terminées.

Le Village

Un soir après le travail, je suis passée dans le Village. Le quartier est connu pour être gay et LGBT+ friendly. On a eu l’occasion de croiser beaucoup de clubs gay, de boutiques comme celles que l’on trouve à Pigalle et de fresques murales. Un jour, j’y retournerai pour voir un show de drag-queens et pour spotter quelques nouvelles fresques. En attendant, j’ai vu celle-ci.

Le Mont-Royal

Dans les must-do de balades à faire à Montréal, le Mont-Royal arrive probablement dans le top 3. Cette montagne au milieu de la ville est emblématique autant qu’elle est immense. Peut-être un jour ferais-je un « guide du Mont-Royal » quand je le connaitrai un peu mieux. Tout ce que je sais pour l’instant est qu’il offre plusieurs très beaux panoramas sur Montréal et qu’il est le cousin de Central Park à New York (ils ont le même créateur me semble-t-il).

J’y suis allée deux fois pour le moment depuis que j’ai emménagé à Montréal: une fois au belvédère Camillien-Houde et une autre fois pour une plus longue balade avec un passage au Lac aux Castors et au belvédère Kondiaronk.

Le belvédère Camillien-Houde est beaucoup moins connu et fréquenté que Kondiaronk, la superstar du Mont-Royal. Il est plus petit du coup. Mais la vue est très sympa. Elle donne plutôt sur le côté est de la ville avec au loin le Stade Olympique et le pont Jacques Cartier. Et puis c’est direct en bus depuis chez moi, et ça c’est cool.

Le belvédère Kondiaronk lui est très populaire. C’est là que tout instagrameur en herbe va prendre sa photo et son selfie ( je ne juge aucunement vu que je l’ai fait moi aussi :p). Et pour cause, la vue est très belle. Elle se mérite en revanche car l’endroit est toujours blindé de monde. Un des chemins n’était pas accessible à cause de travaux donc il a fallu couper à travers bois (même si nous n’avions pas vraiment le droit de passer par là. Oopsy).

La vue ici offre un très beau panorama sur le centre de Montréal et ses gratte-ciels. En automne, la vue est rendue plus poétique grâce aux couleurs qui séparent le belvédère des immeubles. Pour y accéder, il faut faire une petite balade à travers le parc. Et c’était l’occasion de passer par le Lac aux Castors avant de faire grimpette dans les bois.

Le jardin botanique de Montréal et ses Jardins de lumière

Tout récemment (la semaine dernière à vrai dire), je vous racontais ma soirée au Jardin botanique de Montréal pour voir les Jardins de lumière. Ces installations colorées et oniriques nous plongent dans une balade de nuit enchanteresse. Si vous voulez en ravir vos pupilles, n’hésitez pas à consulter le super article sur les Jardins de lumière publié récemment.

Le marché Jean Talon

En rentrant d’une partie de quilles à Jean Talon samedi dernier, M.Loukoum et moi-même avons bravé la fraicheur pour visiter le marché Jean Talon. Bon, au moment où nous sommes arrivés, le marché fermait 15 minutes après donc beaucoup de stands étaient déjà fermés. Mais ce n’est que partie remise, on visitera plus longuement la prochaine fois. En attendant, j’ai quand même découvert un chouette torréfacteur. Et comme j’ai encore un expresso gratuit à récupérer chez eux, il faudra forcément que j’y retourne.

Passion courges et bottes de foin au marché Jean Talo

En dehors de Montréal

Mes balades d’octobre ont aussi été marquées par des sorties de la ville. Soit en louant une voiture, soit en squattant les sièges passagers des voitures de mes sœurs.

La cueillette de citrouilles à la ferme Marineau

La première sortie de l’île de Montréal fut début octobre par une journée radieuse et chaude. Nous sommes allés à la ferme Marineau à Laval (rive nord de Montréal), à environ 40 minutes en voiture du centre de Montréal. Cueillir des citrouilles est l’une des activités phares de l’automne au Québec. C’est top pour préparer son Halloween et pour faire de bonnes soupes (j’aime la soupe). Je vous en dis plus dans mon article sur la cueillette de citrouilles.

Le Mont Rigaud

Ma première sortie des couleurs fut au Mont Rigaud à la mi-octobre. Cette station de ski est située à environ 1h de Montréal. En arrivant, les couleurs n’étaient pas encore bien sorties ici. Tout était encore bien vert alors que le rouge avait l’air d’avoir bien pris dans certains autres coins. Les couleurs peuvent être très aléatoires de ce que j’ai compris. Il faut une bonne dose de timing et de chance pour pouvoir les admirer à leur paroxysme.

Le Mont Rigaud était une belle balade. On a fait deux fois l’ascension : une à pied, l’autre en téléphérique. La deuxième option est plus longue alors il ne faut pas être pressés. C’est plutôt rigolo à faire et la descente promet une jolie promenade. J’ai même pu apercevoir des tic-tac (ou des tamias), ces minuscules écureuils tellement cute. Et pour clôturer notre balade, un petit festival tournait en bas de piste avec un groupe de musique et un stand de queues de castor, cette pâtisserie si connue au Québec (sorte de beignet plat garni – le gras c’est la vie).

This is not the end

Mes balades d’octobre ont aussi fait partie de mon quotidien, encore aujourd’hui je profite de découvertes sur le chemin du travail ou des courses. Toute occasion de divaguer un peu est bonne. Et comme c’est d’actualité, voici quelques décorations d’Halloween que j’ai pu voir en chemin, dans les quartiers résidentiels et autres. Bisous et bienvenue à novembre!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.