Expatriation

Un an à Montréal

Joli coucher de soleil depuis le parc Jean Drapeau…car je n’avais pas d’inspiration de photo pour cet article

Que dire, que dire. Aujourd’hui cela fait un an que j’ai déposé mes bagages à Montréal. Un an pile où j’ai laissé ma vie parisienne derrière moi, sans aucun regret.

J’ai relu l’article que j’avais posté en mars sur mes 6 mois à Montréal et très honnêtement, je n’ai pas grand chose à ajouter! Je suis exactement dans la même optique. Je suis mieux à Montréal et tout ce que j’ai raconté il y a 6 mois est toujours d’actualité. Si ce n’est que j’ai eu un été un peu mouvementé, et j’en ai parlé dans mon précédent article sur le mois de juillet.

Si juillet a été bizarre, août l’a été d’autant plus. Je pensais avoir un rythme plus tranquille au bureau, ce qui n’a pas été forcément le cas. Donc je suis sortie plutôt fatiguée de l’été.

J’occupe toujours le même travail, j’ai changé d’appartement (et il est BEAUCOUP mieux, en tout cas en ce qui concerne le voisinage et les environs). En bref, je suis toujours satisfaite de ma vie à Montréal et je ne souhaite pas quitter la ville.

Si je devais faire un bilan, je dirais qu’il est largement positif – à part pour des choses pas très agréables qui nous sommes arrivées cet été. Mais c’est la vie en général, tout ne peut pas être positif ni tout beau. Changer de pays n’est pas ce portrait parfait que l’on voit sur les réseaux sociaux avec des paysages idylliques et des gens qui semblent anormalement heureux (tiens, j’ai sûrement dit la même chose dans d’autres articles, il faut croire que je radote !). C’est aussi des hauts et des bas, c’est des tracas au quotidien, que l’on a souvent pas demandés. Mais c’est ça la réalité, ce n’est pas une carte postale.

Mais malgré la réalité parfois difficile, l’envie de continuer est toujours là. J’ai hâte de voir les couleurs de l’automne, qui commencent à pointer le bout de leur nez au détour d’un arbre en ville (#teamautomne). J’ai hâte de faire de nouvelles découvertes. Montréal et le Québec sont tellement riches que les opportunités sont infinies. Tout se renouvèle au gré des saisons et franchement, j’adore. J’ai hâte d’être en hiver et de pouvoir passer les fêtes de fin d’année sans que l’invité d’honneur ne soit le Covid (croisons les doigts).

Bref j’ai hâte de la suite même si je compte savourer le quotidien (ou pas) avec délectation, que ce soit dans les rues de Montréal, au milieu des bois ou au fin fond de mon lit avec un bon bouquin et mon chat sur les genoux.

Mon mot d’ordre de la prochaine année sera de profiter sans pression, selon les envies et les saisons. De passer du temps en famille, avec des amis qu’on a réussi à se faire (et qui n’ont toujours pas fui), d’arrêter de râler sur le travail car au final, il n’est pas si pire. J’aimerais continuer d’entretenir le blog, même si c’est de manière sporadique. J’ai laissé tombé l’idée de poster une fois par semaine. Alors ce sera un article de temps en temps, quand l’envie me prendra d’écrire et de poster des photos. Quand j’aurai des choses à raconter en tout cas.

L’année à venir ne sera sans doute pas de tout repos et le stress du renouvellement du permis de travail prendra un peu plus de place à mesure que septembre 2023 (et donc l’expiration de mon permis actuel) se rapprochera. Mais je ne me fais pas de soucis. Pour le moment. On s’en reparle dans quelques mois !

Et si je terminais par une liste de mes envies pour l’année à venir ? Liste qui n’est bien sûr pas exhaustive et que je n’accomplirai probablement pas (et ce n’est pas grave) :

  • Aller cueillir des pommes
  • Fêter Halloween
  • Aller dans un chalet pour les fêtes
  • Faire des randonnées des couleurs
  • Faire des randonnées neige
  • Visiter des musées de Montréal
  • Aller à New York
  • Aller à Ottawa
  • Prendre de vraies vacances

Et c’est déjà pas mal non ?

Bisous de Montréal et portez vous bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.